vendredi 28 novembre 2008

Et si on fêtait mon divorce???



Le divorce, il fut un temps où les femmes en souffraient, détruites dans leur âme et dans leur chair. La rupture définitive d’avec celui qu’elles imaginaient être l’homme de leur vie, leur prince charmant, que d’illusions!

La charpente de cette bâtisse amoureuse tombe en ruine et les rêves s’évanouissent.

La robe, la cérémonie, les promesses, l’alliance, le voyage de noces, autant de symboliques qui font du mariage un acte sacré quasi inébranlable pour la jeune mariée.

Aujourd’hui les femmes en rient, elles jubilent de ce voir ainsi débarrassées de ce boulet qu’elle traîne depuis bien trop longtemps.

A présent elles célèbrent leur divorce, renoncent à la souffrance et à l’apitoiement, exit les pleurs et les lamentations. Cela se fête !

Des agences spécialisées vous assistent et vous aident à préparer votre divorce party, et le comble, c’est que le concept fonctionne à merveille. Les demoiselles rient, dansent, trinquent à leur divorce, est-ce si honorable que cela ?!

Certes, après une vie au côté d’un mari insupportable le divorce peut s’avérer préférable mais il s’agit malgré tout de la déchirure d’un lien sacré, on quitte son âme-sœur, sa moitié, son autre. Je ne pense pas que l’on puisse jubiler aussi grossièrement de cet évènement on ne peut plus pénible.

Peu importe que les sentiments se soient évaporés avec le temps, il s’agit d’une personne que cette a femme a aimé, chéri et à qui elle a promis l’amour pour le meilleur et pour le pire. Quand bien même il s’agirait d’un époux violent ou infidèle, il est certes favorable de mettre un terme à la relation. Mais de là à le fêter…je reste perplexe. Dans tout les cas c’est un rêve, des espoirs, des projets, des enfants tout un univers qui s’effondre. Selon moi une part de déni du tragique se cache derrière cet engouement à la célébration. Qu’en pensez-vous ladies???
Source : ladiesroom.fr


Les boites d'organisation de soirées profitent de la moindre occasion pour soutirer de l'argent des gens. Il ne reste plus qu'à fêter le décès d'un proche !!

Le site au-feminin donne même des conseils et fait la promotion de ces concepts. Tenez, dans ce passage, ils disent qu'il faut choisir le bon timing " Mieux vaut attendre que les esprits s'apaisent avant d'envisager une divorce party : un an voire deux sont nécessaires, pour que la douleur, la haine et l’épuisement soient passés. "

On invite qui ?"Ma meilleure amie a organisé un barbecue géant dans son jardin cet été. Elle avait invité tous ses proches : parents, amis, collègues... Même son ex-mari et son ancienne belle-famille étaient là !", confie Frédérique, 40 ans. Il est donc tout à fait possible d'inviter son ex-mari "à condition que chacun ait fait le deuil de son mariage et qu'on ne soit pas dans un état d’esprit revanchard". Mieux vaut en tout cas penser "liste élargie" que "petit groupe d'intimes", pour que la fête soit débridée.


4 commentaires:

Anouar a dit…

Tu absentes pendant un siècle Miss et tu reviens pour nous parler de divorce!!!

Miss Néapolis a dit…

Bah il faut de tout pour faire un monde:)

Anouar a dit…

Je viens de te taguer Miss.

Miss Néapolis a dit…

ok, je m'y mettrai dès que je trouve un peu de temps et encore merci anouar